Comité des musées 6 oct. 2012 2ème SEQUENCE « PROSPECTIVE »

Association des Musées Automobiles de France et de la Locomotion

SESSION de rentrée 2012 – 2013

de l’ A.M.A.F.L

du samedi 6 octobre 2012 14H00

2ème SEQUENCE « PROSPECTIVE »

A quoi pourrait ressembler un site européen voué à l’ Auto-mobilité et aux transports du Passé, du Présent & du Futur ?

Par Pierre DINIER & Guy SIEFERT.

Architecture

L’étude d’implantation du site sera primordial. Il faudra éviter de tomber dans le piège de « l’architecture dédiée », celle-ci présentant le risque d’inadaptation lorsque les activités évoluent ou se transforment.

Les collections ou sections seront présentées dans un univers industriel sans piliers, économe en énergie, baignées par une lumière naturelle ( l’objet présenté est précieux, pas l’écrin ).

Il s’agirait d’un « Mobility-Center » dans lequel les véhicules, objets et tous types de supports d’information  seraient répartis dans plusieurs sections ou départements dédiés.

Le Passé « De la roue à l’ automobile » aura sa place, des modules « périodes mettront en évidence la lente évolution de la mobilité universelle – de la roue à l’Auto–Locomotion mais aussi les moyens de locomotion et modes de transports de masse d’aujourd’hui ( « de l’automobile à la motorisation de masse » ) avec un accent particulier sur le sujet de la circulation routière et de l’environnement.

Un département « la Mobilité au Futur » sera également dédié aux études menées par les Centres de Recherche qui s’investissent pour imaginer :

A quoi ressembleront les véhicules qui façonneront la mobilité de demain et les moyens de transport du futur, sur route, sur rail, sur l’eau, dans les airs, dans l’espace, dans l’inconnu… ?.

Ce sera aussi un lieu de rencontre où l’on exposera des visions actuelles voir futuristes (« l’automobile aujourd’hui ») riches en idées novatrices et solutions alternatives que les insatisfaits de notre temps inventent pour rendre nos déplacements plus confortables et suaves. Une grande majorité d’individus estime que la mobilité est l’affirmation de la liberté.

 

Ce thème fera l’attrait du lieu.

Les espaces d’activités marchandes seront en lien direct ou indirect avec la thématique globale. Des centres de profit ainsi que diverses structures d’accompagnement du public participeront à la réalité économique de l’investissement de ce que pourrait être ce « Pôle de Compétitivité territorial ».

Le Mobility – Center serait une porte culturelle mais aussi une vitrine permanente des organismes de « la Museosphère européenne » voué aux  locomotions » qui communiqueront sur leur Patrimoine.

Selon les possibilités foncières mises à disposition, le site recevrait également une ou plusieurs pistes pour diverses démonstrations routières ou initiations /perfectionnements à la conduite.

Le Cercle européen des Amis de la Locomotion (C.E.A.L) créé dès 1999, à l’occasion du 8ème forum Mondial des Musées qui s’est tenu à Paris, détient un dossier toujours d’actualité et étudie toutes les opportunités concernant une possible implantation européenne.

Sachant que nos utopies d’aujourd’hui seront nos réalisations de demain, nous devons nourrir une réflexion sur des alternatives et les perspectives qui pourraient en découler.

C’est pourquoi votre avis nous intéresse.

ETAT DES LIEUX

Les espaces culturels et lieux de mémoire constituent un rouage essentiel pour la culture industrielle, technique et scientifique.

Sans mettre de la gravité dans notre propos, l’inquiétude porte sur la fréquentation des lieux de visite (connus, peu connus ou méconnus du grand public).

En général, ces organismes souffrent d’un manque d’image et de reconnaissance mais surtout de moyens. En cette période de budget d’austérité et de crise économique, l’équilibre financier est le problème sous-jacent.

Personne ne s’enrichit pécuniairement dans cette activité. Face à une offre abondante multiculturelle, les musées techniques, scientifiques, de locomotion subissent de plein fouet l’impact du choix. Toutefois pour choisir, il faut avoir connaissance d’une activité, d’un événement, d’un produit…puis éliminer.

Il apparaît que les propriétaires et/ou les détenteurs de cet héritage commun ne sont pas en capacité de remplir complètement leur mission de communication éducative et de promotion commerciale.

Par ailleurs, il a été établi qu’ils étaient en quête de visibilité sur le WEB.

Un nouveau concept de Musée généraliste à vocation régionale

Ces nouveaux sites muséographiques seraient des conservatoires scientifiques et techniques qui auraient vocation de répondre aux besoins et aux attentes des collectionneurs vivants en milieu urbain. Les bâtiments anciens ont tous une âme, le point de départ de ces « centres » pourrait être un ouvrage témoin sans caractéristique architecturale spécifique ou dédiée ayant joué un rôle particulier dans le contexte régional.

La répartition des charges se fera par le biais d’un organisme associatif à but non lucratif qui assurera les mécanismes de fonctionnement, l’économie de moyens, la mutualisation des actions…

Pour l’ avoir vécu, ………………….

C’est pourquoi nous ouvrons le débat

L’objet de la rencontre étant d’apporter une réponse, l’ensemble des partenaires déclarés s’est convenu de mener une action de groupe dans le cadre d’une position  commune dont les projets apporteraient un nouveau souffle aux espaces muséographiques. Ils ont décidé de développer prioritairement selon le modèle français un réseau d’acteurs de dimension européenne.

Ce réseau devait être mis en place et fonctionner efficacement sous l’égide d’un organisme « chef de projet », offrant les avantages d’un interlocuteur unique, capable de saisir toutes les opportunités, fédérer, mobiliser les énergies, tout en capitalisant les compétences existantes « autour du projet ».

 

6, place de la Concorde  –  75008 – Paris

amafl@automobileclubdefrance.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, AMAFL. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.