ARRAS Exposition « ROULEZ CARROSSES »

REPORTAGE d’ERIC BAHARI à ARRAS à l’ OCCASION de

l’Exposition « ROULEZ CARROSSES »

jusqu’au au 10 novembre 2013 à l’abbaye de Saint-Vaast – Arras

Une exposition sur une collection unique et méconnue

Texte et photos Eric Bahari

Cette exposition rassemble, jusqu’au 10 novembre 2013, à l’Abbaye de Saint-Vaast, à Arras, une collection unique de berlines, carrosses royaux et impériaux, traineaux et chaises à porteurs. L’Abbaye de Saint-Vaast, aujourd’hui musée des Beaux-Arts de la ville d’Arras, a été une des plus riches Abbaye bénédictine de France. On dit qu’elle aurait financé la plus grosse partie du fameux « collier de la Reine ».

Carrosse du sacre de Charles X © photo Eric Bahari

Ces pièces magnifiques et rares dormaient dans la grande écurie du château de Versailles, avant de trouver une nouvelle vie à Arras. En effet, le château de Versailles a signé un accord de 10 ans avec la ville d’Arras, dans le cadre d’un projet de décentralisation culturelle. « Roulez carrosses » est la 1ère des 4 expositions prévues dans ce partenariat.

Ces carrosses, provenant d’une collection voulue par Louis-Philippe, nous font revivre l’histoire de France de l’Ancien Régime à la 3ème République. Les carrosses existent en France depuis le 16ème siècle. D’abord féminin, ce mot fut « masculinisé » par Louis XIV en 1660, lorsque le Roi réclama « son carrosse » Les carrosses étaient richement décorés, car réservés aux rois, aux seigneurs, aux nobles ou aux bourgeois fortunés.

© Photo Eric Bahari

Dès le 17ème siècle, une politique d’amélioration des routes fut initiée sous Colbert (Contrôleur général des finances de Louis XIV) et plus tard, sous Turgot (Contrôleur général des finances de Louis XVI), jusqu’à arriver à la technique du revêtement lisse, réinventée par Sir Mac-Adam Resquire qui donna son nom au « Macadam ». Au fur et à mesure que les routes s’amélioraient, les techniques de suspension des carrosses progressaient également, particulièrement sous le règne de Louis XIV, afin de rendre les trajets plus confortables.

Roue du carrosse du sacre de Charles X © Photo Eric Bahari

Comme leurs illustres parents, les « petits princes » étaient également transportés dans des carrosses miniatures, tout aussi finement décorés.

Calèche dite « du dauphin » © photo Eric Bahari

Une des curiosités de l’exposition est une superbe collection de traineaux. Dès la fin du 17ème siècle, la famille royale et les nobles de la cour s’adonnaient sur le grand canal gelé et les allées enneigées aux courses de traineaux, telles qu’on les pratiquait dans les pays nordiques. Ces traineaux se distinguaient par l’originalité de leurs motifs ou de leurs formes comme le traineau « au léopard » ou le traineau « au patineur ».

Traineau © Photo Eric Bahari

Tout était pensé pour le confort des nobles de la cour, comme les pantoufles en fourrure pour garder les pieds au chaud.

© Photo Eric Bahari

La révolution étant passée par là, le peuple s’en est pris à ces représentations ostensibles de la monarchie. Par exemple, il ne subsiste aujourd’hui qu’une portière du carrosse de Louis XVI. Celle-ci nous permet d’imaginer la magnificence de sa décoration.

Portière du carrosse de Louis XVI © Photo Eric Bahari

Les carrosses de l’ancien régime au luxe ostentatoire ont fait place aux berlines impériales plus fonctionnelles et aux coupés de gala républicain plus « démocratiques », mais les carrosses royaux restent de véritables œuvres d’art.

« Roulez carrosses ! »

Pour plus d’informations www.versaillesarras.com

Ce contenu a été publié dans Actualités, Expos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *