Autoworld : 50 Years of Porsche Targa by State of Art

Du 5 septembre au 1er novembre 2015

À l’occasion du 50e anniversaire de la Porsche 911 Targa, une exposition temporaire à Autoworld retracera l’histoire des sept générations de cette Porsche mythique : de la première 911 Targa à lunette souple jusqu’à la toute nouvelle 911 4S, que l’on peut actuellement admirer dans les showrooms de Porsche.

Dans les années 1970, tant la Gendarmerie belge que la Rijkspolitie néerlandaise possédaient des Porsche Targa. L’exposition en présentera également deux versions.

Grâce à la collection State of Art Classic Porsche et avec l’aide de différents collectionneurs privés, une quinzaine de modèles seront présentés dans un décor créé spécialement pour l’occasion et qui fait essentiellement référence à la célèbre « Targa Florio », la course sur route organisée en Sicile entre 1906 et 1977, et qui a inspiré l’appellation Targa.

State of Art

La marque vestimentaire State of Art, fondée en 1987 par Albert Westerman, conçoit des collections casual lifestyle haut de gamme pour hommes. Les créations se distinguent par leur intemporalité et leurs détails subtils.

State of Art possède une relation forte avec le sport automobile classique et une passion particulière pour la marque Porsche. Les voitures classiques et le sport automobile sont ancrés dans son ADN. La collection State of Art Classic Porsche est souvent mise à l’honneur à des fins de marketing.

Les voitures de l’exposition

Les modèles suivants sont d’ores et déjà confirmés :

911 Targa Soft Window 2.0 rouge de 1967

911 Targa Soft Window 2.0 bleue de 1968 (sous réserve, en phase de restauration)

911 Targa 2.4T Ölklappe orange de 1972

911 Targa Police néerlandaise / Gendarmerie de 1974 (du lundi 21-09-15 au 01-11-15)

911 Targa 2.7 jaune de 1975

550 Spyder 1500 RS argent de 1955

Martini RSR Replica

Un peu d’histoire…

La Targa Florio

Cette course, réservée aux voitures de sport, s’est disputée à partir de 1906 sur les routes de Sicile.  L’idée est venue du riche entrepreneur sicilien Vincenzo Florio, passionné de course automobile.  Il traça un parcours de 146 kilomètres empruntant les routes de montagne, très difficiles, de la région de Palerme. Plus tard, le parcours allait être ramené à 72 kilomètres d’un tracé devant être parcouru à plusieurs reprises par les participants, qui devaient, selon les éditions, effectuer entre 11 et 14 tours. Les quelque 800 à 900 virages par tour étaient autant de défis à relever pour les pilotes.

Entre 1953 et 1973, l’épreuve compta pour le Championnat du Monde des Voitures de Sport. La dernière édition de la Targa Florio reprise au calendrier mondial fut remportée par Gijs van Lennep et Herbert Müller au volant d’une Porsche 911 Carrera RSR.

Il s’agissait de la onzième victoire de la marque de Stuttgart, qui s’était imposée en Sicile pour la première fois en 1956 avec une Porsche 550. Notre compatriote Willy Mairesse remporta l’édition 1966 au volant d’une Porsche 906.

La Porsche Targa, qui célèbre aujourd’hui son 50e anniversaire, doit son nom à cette épreuve de légende.

Après plusieurs accidents mortels impliquant des spectateurs, cette course cessa d’être organisée en 1977. Il était devenu impossible d’assurer la sécurité des pilotes et des spectateurs sur l’intégralité du parcours.

La Porsche Targa fête ses 50 ans !

Porsche a présenté la première Targa à la presse et au public à l’occasion du Salon IAA de Francfort en 1965. La production de ce premier modèle n’allait débuter qu’en décembre 1966. La Targa fut imaginée par Butzi Porsche, qui souhaitait associer les avantages de la conduite au grand air et le confort d’une voiture fermée. Son nom est inspiré de la Targa Florio, une épreuve sur route disputée en Sicile et remportée à pas moins de onze reprises par Porsche entre 1956 et 1973.

Aux États-Unis, les cabriolets sont mis sur liste noire en raison des actions Ralph Nader, avocat américain qui avait fait de la sécurité automobile son cheval de bataille. Grâce à ses arceaux en acier caractéristiques, la Targa devient d’emblée le cabriolet le plus sûr au monde. Son toit pliant fait d’aluminium et de similicuir est amovible et sa lunette arrière synthétique peut être démontée facilement. En 1968, Porsche développe une lunette arrière en verre de sécurité pour répondre aux normes strictes en vigueur aux États-Unis.

En 1973, Porsche présente le modèle G, qui succède à la 911 originale. La Targa conserve une place de choix dans la gamme. Un arceau noir remplace désormais la version argentée. La 911 Turbo Targa dotée d’un moteur suralimenté de 3,3 litres (300 ch) est particulièrement spectaculaire. Seulement 298 exemplaires seront construits. Avec le lancement du modèle 964 en 1989, la Targa reçoit pour la première fois une transmission intégrale. La dernière Targa à moteur refroidi par air avec arceau classique et toit amovible est produite en 1993.

La nouvelle 993 est présentée en septembre 1994 au Salon de Francfort. L’arceau caractéristique de la Targa a fait place à un toit panoramique vitré à commande électrique, produit par Webasto. Jusqu’en 1997, ce sont au total 4 583 exemplaires qui sortent des chaînes de production de Porsche. Cette date correspond aussi à la fin des Porsche 911 à moteur refroidi par air.

La nouvelle 996 Targa (2002) conserve le toit électrique. Elle dispose aussi d’une lunette arrière ouvrante, qui permet d’accéder facilement à l’espace de chargement arrière. Aucune version à transmission intégrale n’est proposée. Cela change de nouveau en 2006 avec la 997, qui est exclusivement proposée avec une transmission intégrale. Le nouveau design de ce modèle reçoit le « Red Dot Award », la plus haute distinction pour un fabricant.

En 2014, la nouvelle 991 Targa est présentée en première mondiale au Salon International de Détroit. Pour ce modèle, Porsche a choisi d’associer le concept classique de la 911 Targa à une structure de toit très moderne. Cette Targa se caractérise par son arceau habituel qui remplace le montant B, un panneau de toit mobile surmontant les sièges avant et une lunette arrière enveloppante qui entraîne la disparition des montants C. Deux variantes de moteur sont proposées sur cette Targa uniquement disponible avec une transmission intégrale.

Détails pratiques:

http://www.autoworld.be/expos-fr-29-50-years-of-porsche-targa-by-state-of-art

Autoworld – Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h

Prix d’entrée :  * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit – de 6 ans

Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage

Service de presse

Patricia Raes
Tel.: +32.2.772.34.26
GSM: +32.476.34.42.04
mail: patriciaraes@scarlet.be

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Expos, Infos, Musées, Sport. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.