LA FONDATION BERLIET À RÉTROMOBILE 2016

Du 3 au 7 février, se tient la 41ème édition du Salon Rétromobile à Paris.

 

2016, c’est le Centenaire de la bataille de Verdun – une bataille de 300 jours et 300 nuits – et c’est le 150ème anniversaire de la naissance de Marius Berliet que le Ministère de la Culture & Communication a choisi de faire figurer parmi les Commémorations nationales 2016.

Berliet CBA 1913 Transport de troupes

Au début de 1916, le camion est devenu un outil militaire. La bataille de Verdun (21 février – 18 décembre) le met brusquement en valeur car les seules chances de résistance à Verdun dépendent des possibilités d’acheminer sur le front renforts, matériels et munitions. Reste une seule route non coupée, celle de Bar-le-Duc à Verdun, étroite et sinueuse, dont va dépendre l’issue de la bataille. Le Capitaine Doumenc va, en quelques jours, mettre sur pied une « noria » de camions et inventer la logistique du transport routier.

Convoi Berliet CBA Voie Sacrée - 1916

Pendant dix mois, cette départementale de 67 km va absorber jour et nuit et dans les deux sens un trafic ininterrompu de 3 500 camions qui transporteront, chaque semaine 90 000 hommes, 50 000 tonnes de matériel en couvrant au total un million de km. Deux millions de tonnes et près de quatre millions de combattants seront acheminés durant ces dix mois tandis qu’inlassablement, près de 10 000 territoriaux jetteront 700 000 tonnes de calcaire pour entretenir la chaussée sous les bandages de cette « chaîne roulante ».

Borne Voie Sacrée

Les chauffeurs devaient conduire 18 heures d’affilée et rester souvent plus de dix jours derrière leur volant sans autre repos que quelques heures de sommeil au fond du véhicule.

 

Marius Berliet, constructeur de voitures exportant la moitié de sa production, pressent l’intérêt du transport de marchandises motorisé. Dès 1907, il sort son premier camion des usines de Lyon-Monplaisir dont l’extension, l’équipement et l’organisation industriels ne cessent de se poursuivre. Le Berliet CBA est primé au concours militaire de camions de 1913. Simple, robuste, économique, avec plus de 20 000 unités utilisées par les militaires, il est le plus répandu de 1914 à 1918. Dès octobre 1914, 100 CBA par mois sont livrés à l’Armée, puis interviendront des  commandes  massives  à  partir de fin 1915 ; la cadence atteint 40 véhicules par jour. A partir du terrible hiver 1916/17, tandis que les pièces continuent d’être fabriquées à Monplaisir, son assemblage est transféré sur le site de Vénissieux.

Berliet CAB 1911 Pigeonnier

Marius Berliet confirme ainsi sa démarche visionnaire en édifiant une usine intégrée, du métal au produit fini, de 350 ha à l’extérieur de la ville de Lyon. Il veut disposer de bâtiments et machines permettant une rationalisation de la production pour mieux répondre aux énormes besoins de la défense nationale tout en continuant d’accorder une place privilégiée à la formation des hommes.

Convoi Berliet CBA Voie Sacrée - 1916

Les noms de Marius Berliet et du CBA sont indissociablement liés à l’épopée de la Voie Sacrée où plus de la moitié des camions était des Berliet. C’est l’un d’entre eux qui est exposé sur le stand de la Fondation Berliet.

Fondation Berliet/Lyon/France’

19 novembre 2015

Paris Expo Porte de Versailles, du 3 au 7 février 2016

Fondation de l’Automobile Marius Berliet – 39 avenue Esquirol – 69003 Lyon/France

Tél : + 33 (0)4 78 54 15 34 – fax. +33 (0)4 72 33 20 25 – mail : fondation.berliet@wanadoo.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, Camion, Infos, Militaria, Musées, Patrimoine, Route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.