EXPO : MYTHIQUE ROUTE DES ALPES avril à novembre 2016

Au début du XXe siècle, les massifs montagneux s’ouvrent au tourisme automobile. C’est alors qu’est conçu par le Touring Club de France, sur une idée du conseil général de la Savoie, le projet ambitieux d’une route reliant le Léman à la Méditerranée en suivant la ligne de crête des Alpes. Ce sera la Route des Alpes, « véritable voie triomphale » menant le touriste émerveillé d’Evian à Nice, « des bords gracieux du Léman aux rives ensoleillées de la Côte d’Azur ».

 

Longue de plus de 600 km, cette route mythique inaugurée en 1911 traverse cinq départements (Haute-Savoie, Savoie, Hautes-Alpes, Basses- Alpes aujourd’hui Alpes de Haute-Provence, et Alpes-Maritimes), emprunte neuf cols de légende dont cinq dépassent 2 000 m d’altitude et se veut la plus belle route de montagne du monde. Elle offre en effet tout au long de son parcours des panoramas exceptionnels, « franchissant les pay- sages les plus variés et les plus saisissants, tra- versant les régions des hauts plateaux où fleurit l’edelweiss, pour aboutir d’un côté aux bords verdoyants du Léman, de l’autre aux rivages ensoleillées, aux palmeraies de la Côte d’Azur. » La vallée du Var, le col de la Cayolle et le Queyras, le col de Vars et la vallée de l’Ubaye, les cols d’Izoard, du Galibier et du Lautaret et pour finir la vallée de Chamonix figurent parmi les sites les plus remarquables du tracé.

 

Destinée à mettre en contact deux hauts lieux de la villégiature, Evian et Nice, elle est empruntée dès sa création par des milliers d’automobilistes qui découvrent la haute montagne. Les autocars de la Compagnie des chemins de fer Paris-Lyon- Méditerranée la parcourent en cinq puis six étapes d’une journée. En saison, ont lieu deux départs quotidiens, l’un de Nice, l’autre d’Evian. De luxueuses et confortables randonnées touris- tiques qui préfigurent les voyages organisés de la seconde moitié du XXe siècle…

Le chantier titanesque de la Route des Alpes n’est totalement achevé qu’en juillet 1937, lors-qu’est inaugurée la route du col de l’Iseran par le Président Albert Lebrun. A cette date, plusieurs variantes ont déjà vu le jour, dont la Route d’hiver des Alpes par Grenoble et la Route Napoléon. C’est aussi grâce au sport et particulièrement au Tour de France cycliste, qui y dispute ses plus belles étapes de montagne, que la Route des Alpes connaît une grande renommée populaire.

 

L’exposition aborde l’histoire de cette route à travers plus de 200 objets et documents issus des collections de la Ville ou provenant de nombreux prêts extérieurs. La construction de la route et son tracé, les acteurs du projet, les débuts de l’automobile et du cyclotourisme, les premiers voyages en autocar, la beauté et la diversité des paysages traversés et les liens unissant le sport et la Route des Alpes sont quelques-unes des thématiques abordées, notamment dans leur résonance locale. Les affiches, dont une trentaine de superbes affiches P.L.M, les cartes routières, les dépliants touristiques, les photographies, les cartes postales et les objets évocateurs du voyage qui y sont présentés sont autant de témoignages de l’épopée de la Route des Alpes. Un montage audiovisuel issu des actualités ciné- matographiques Gaumont-Pathé vient compléter la visite. De quoi susciter l’envie de découvrir ou de redécouvrir cette route de montagne excep tionnelle.

 

L’exposition a bénéficié de prêts des Archives départementales de la Haute-Savoie, de la Fondation Berliet de Lyon, du conservatoire d’Art et d’Histoire d’Annecy, du musée Dauphinois, du musée Savoisien, des Archives municipales de Thonon-les-Bains, des Archives municipales de Cannes, de l’Académie chablaisienne et de plusieurs collectionneurs privés. Y ont également contribué la Bibliothèque nationale de France, les bibliothèques municipales de Lyon et de Grenoble, les Archives départementales des Hautes-Alpes et le Géopark du Chablais.

 

Commissaire de l’exposition : Françoise Breuillaud-Sottas, docteur en histoire, chercheur associé au LAHRHA (laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes).

 

Informations pratiques

Maison Gribaldi (rue du Port). Tous les jours 14h-18h. ouvert les jours fériés.

Tél. +33(0)4.50 83 15 94

courrier@ville-evian.fr / www.ville-evian.fr

 

Retrouvez La Maison Gribaldi sur https://www.facebook.com/MaisonGribaldi/?fref=ts

 

Tarifs

• 3,50 € / 2,50 € (tarif réduit)

• Entrée gratuite pour les enfants (- 10 ans) et les groupes

scolaires.

• Visite couplée avec le Palais Lumière : 1 € de réduction sur les entrées.

• Visite commentée pour les individuels tous les jours à 16h :

2 € en plus du ticket d’entrée.

• Visite commentée pour les enfants (- 10 ans) accompagnés

d’un parent tous les mercredis à 14h30.

• Visite commentée pour les groupes, y compris scolaires, sur réservation : 20 €, en plus du ticket d’entrée (sauf pour les scolaires).

 

Catalogue d’exposition : coédition Somogy éditions d’art / Ville d’Evian,

en vente à la boutique : 19 €.

 

Contacts presse Mairie d’Evian

Service communication : 04 50 83 10 16/17 communication@ville-evian.fr

Service culturel : Elisabeth Hancy : 04 50 83 15 92 elisabeth.hancy@ville-evian.fr

Alain Guiraud, adjoint au maire à la Culture et au patrimoine :

04 50 76 05 83 / a_guiraud@hotmail.fr

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Conférence, Expos, Patrimoine, Route, Tourisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *