Expo : LES GENDARMERIES DU MONDE

du 5 octobre 2017 au 15 juillet 2018,

Au Musée de la gendarmerie nationale, à Melun

Adresse :

Musée de la gendarmerie nationale

1-3 rue Emile Leclerc

77000 Melun

Contact presse

Agence Verbatim

Florence Limousin Rosenfeld florencerosenfeld@agenceverbatim.com

01 44 61 70 26 – 06 07 01 65 65

Renseignements

www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/musee

Ouvert depuis le 10 octobre  2015 et inauguré par le ministre de l’Intérieur le 17 décembre de la même  année,  le Musée  de la gendarmerie  nationale  dévoile  une collection inédite  au grand public. Situé à Melun, dans un ancien bâtiment militaire entièrement réhabilité, ce nouvel équipement culturel  national est le seul endroit  public  dédié  à l’histoire et au patrimoine  de la gendarmerie  dans leur ensemble.

UNE COLLECTION INÉDITE

Créé en 1946, le Musée de la gendarmerie  recèle une collection qui s’est étoffée au fil du temps. Aujourd’hui  riche  de  plus  de  30  000  objets  et  documents,  la  collection  se  distingue  non seulement  par l’étendue  des  périodes  qu’elle évoque  mais aussi par la diversité des œuvres qu’elle contient.

Ainsi armes blanches et armes à feu côtoient uniformes, coiffures, figurines, beaux-arts, insignes, emblèmes, cuivreries, faïences et art populaire. 2 000 pièces de collection sont exposées et mises en valeur grâce à une muséographie moderne qui plonge le visiteur dans  des  ambiances  liées  aux  grandes périodes de l’histoire.

La plus  grande  vitrine  suspendue  d’Europe, véritable colonne vertébrale  du parcours, permet enfin de retracer l’évolution de la tenue et de l’équipement  du  gendarme   des  origines  à nos jours grâce à la présentation, à l’intérieur, de 13 mannequins de chevaux, de 44 mannequins d’hommes   et  de  femmes,  d’une  moto  et  d’un vélo.

UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE DIMENSION INTERNATIONALE

A partir du 5 octobre  2017, le musée de la gendarmerie  nationale proposera une exposition internationale  ambitieuse  qui vise à mieux  faire  connaître  les

Gendarmeries du monde.

 

Actuellement,  45  pays  possèdent   une  gendarmerie   ou  une force    assimilée.    Si   32   pays   ont    conservé    l’appellation « gendarmerie  »,  d’autres  ont  opté  pour  des  dénominations variées :   carabiniers   (Chili,   Italie,   Moldavie,   Monaco),   garde nationale  (Portugal, Russie, Tunisie,), maréchaussée  (Pays-Bas), etc. Toutes ces forces possèdent  en commun  des valeurs, une organisation et des missions marquées par la « militarité ».

C’est la première fois qu’autant de gendarmeries vont être représentées en un même lieu. Des pièces historiques exceptionnelles seront  exposées  à cette  occasion  (tenues  du 19e  siècle turque, argentine ou hollandaise, Harley Davidson suisse, drapeau d’une unité de la gendarmeria  argentine  ayant participé  à la guerre  des Malouines, etc.). De même, plusieurs unités de prestige seront mises à l’honneur (Garde rouge du Sénégal, Gendarmerie royale du Canada) ainsi que des gendarmeries méconnues (Cambodge, Vatican…).

LACTUALITÉ AU CŒUR DE L’EXPOSITION

C’est avant tout les missions actuelles  de ces gendarmeries  du monde qui seront présentées au travers  de  nombreux  dispositifs  audiovisuels  et  interactifs  et  des  objets  high  tech.  Dans de nombreux  pays,  les gendarmes  sont  amenés  à intervenir  sur terre, sur mer ou dans les airs.

Certains disposent  de bateaux  de 73 mètres comme en Espagne ou d’avions comme en Russie.  D’autres  sont  devenus  des  experts pour  traquer  le  crime  grâce  à  leurs laboratoires d’analyse ou ont investi l’espace numérique  pour lutter  contre  la cybercriminalité.

 

Lors du week-end  de l’inauguration (du 5 au 8  octobre  2017),  les  visiteurs  pourront découvrir plusieurs véhicules spécialement prêtés  pour  l’occasion  dont  une  Alfa  Giulia des carabiniers italiens.

 

DÉCOUVRIR DES FORCES DE SÉCURITÉ AUX ACTIONS MÉCONNUES

Accueilli  par  un  grand  planisphère  dans  le  hall,  le  visiteur  débutera  la visite  par  un  rappel historique sur les gendarmeries  du monde. Il apprendra  ainsi que ce modèle  créé en France au Moyen-Age s’est diffusé sur la planète  à travers des influences  diverses. Cet espace introductif sera équipé de deux bornes numériques présentant les principales caractéristiques  des gendarmeries de chaque pays concerné avec des photos  et des vidéos.

 

Le visiteur plongera  dans 5 ambiances différentes  lui permettant d’appréhender la richesse et la diversité des Gendarmeries du monde.

 

Le premier  intitulé  « Construire la Nation » montrera  le rôle crucial joué par ces gendarmeries étrangères pour garantir la cohésion du pays grâce à la proximité  avec la population  acquise au travers des brigades réparties sur tout leur territoire et leurs véhicules modernes. Comme au Cameroun où vivent près de 250 ethnies. Plusieurs pièces montreront la richesse culturelle de ces pays. Actifs au quotidien, ces soldats de la loi savent devenir des combattants pour protéger le sol national ou intervenir dans les opérations extérieures (OPEX).

L’espace  « Garder l’État » mettra  en lumière  la présence  de  ces  gendarmeries  au plus  haut niveau  de  l’État  pour  assurer  la  sécurité  des  dirigeants  politiques   et  des  palais  nationaux. Certaines unités conservent  même  la tradition  des escortes  à cheval. Cette mission comprend aussi le maintien de l’ordre et les interventions face aux crises avec des unités de type GIGN.

La 3e   partie  du  parcours  intitulée  « Secourir  les populations  » permettra  aux plus  jeunes  de connaître les différents moyens dont disposent les gendarmes du monde pour intervenir lors des catastrophes naturelles ou technologiques.

L’espace « Protéger le citoyen » présentera  trois missions fondamentales des Gendarmeries du monde :  traquer  le crime,  assurer la police  de la route  et protéger  l’environnement.  Le public pourra  ainsi  découvrir   des  missions  méconnues   comme   la  défense   des  éléphants   par  la gendarmerie  du Gabon.

Enfin,  l’espace   « Coopérer   à  l’international »  permettra   de  voir  les  différentes   formes   de partenariat   qui   existent   entre   les   gendarmeries   du   monde.   Certaines   sont   d’inspiration européenne (FIEP, FGE), africaine (OGA) ou eurasiatique (TAKM).

 

Tout au long du parcours, le jeune public pourra pratiquer plusieurs activités ludiques grâce à des dispositifs tactiles et interactifs.

 

AUTOUR DE LEXPOSITION

  • un cycle de conférences sera mis en place pendant les week-ends (programme à venir)
  • tout au long de l’exposition pour les scolaires : ateliers ; visites guidées de l’exposition
  • activités pour les enfants pendant les vacances scolaires

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *