Ferries in Switzerland

En collaboration avec le ferry Horgen-Meilen AG du lac de Zurich, le Musée Suisse des Transports a ouvert une nouvelle île thématique dans la salle du Schifffahrt. Sous le titre « Ferries in Switzerland », l’histoire et l’importance de la navigation par ferry sur le lac de Zurich, le lac de Constance et le lac des Quatre-Cantons seront présentées. Une timonerie originale peut être découverte par les visiteurs.

Avec ses nombreux lacs et rivières, la Suisse est le « château d’eau de l’Europe ». La traversée des eaux joue un rôle important pour le trafic automobile et le transport de marchandises. Les ferries permettent de transporter des marchandises et des personnes d’une rive à l’autre sans détours. Au centre de la nouvelle île thématique « Ferries in Switzerland » se trouve le poste de pilotage original du ferry « Meilen » de 1979 : un simulateur d’hélice Voith-Schneider montre comment fonctionne un ferry, tandis qu’un écran tactile montre l’histoire des ferries et leur position sur une carte interactive de la Suisse. Le chargement d’un car-ferry peut se pratiquer sur un modèle réduit. Des films sur l’histoire, l’exploitation et l’entretien des traversiers sont également présentés.

Relier la « Côte de Pfnüsel » et la « Côte d’Or ».
Depuis la mise en service en 1933, les ferries du ferry Horgen-Meilen AG du lac de Zurich constituent le « pont flottant » entre les deux rives du lac de Zurich. En raison de l’augmentation du nombre de véhicules à moteur dans l’après-guerre, le ferry « Schwan » a rapidement atteint ses limites. Outre le tourisme, le transport professionnel et industriel régional a contribué à cette augmentation. Avec la construction du nouveau ferry « Meilen » en 1979, la Zürichsee-Fähre Horgen-Meilen AG a été en mesure d’offrir un service de quart d’heure aux heures de pointe, matin et soir.

La promenade Voith-Schneider
L’hélice Voith-Schneider, qui conduit les car-ferries, combine direction et propulsion. Sans appareil à gouverner spécial, il est possible de déplacer le navire très précisément à partir de la passerelle de commandement en ajustant simplement les quatre ailes et en le dirigeant dans n’importe quelle direction. Les navires équipés de ce dispositif peuvent effectuer des manœuvres difficiles telles que tourner sur place ou tourner à pleine vitesse dans le plus petit espace. S’il y a une hélice Voith-Schneider à l’avant et à l’arrière, le navire peut aussi être déplacé latéralement à angle droit par rapport à l’axe médian du navire.

Trajek sur les lacs suisses
Un type particulier de ferry est le ferry-boat. Les marchandises devaient être chargées sur des bateaux le long des lacs suisses sans liaison ferroviaire continue, puis à nouveau sur des wagons de chemin de fer. Avec les ferries, on pouvait gagner beaucoup de temps, car le transfert des marchandises du chemin de fer au bateau et vice versa n’était plus nécessaire. Leurs ponts étaient équipés de rails. Cette construction leur permettait de transporter des wagons entiers directement de l’autre côté du lac. Les navires Trajek ont navigué sur plusieurs lacs suisses. A partir de 1890, des ferries à voie normale et à voie étroite circulent sur le lac des Quatre-Cantons. Le trafic par ferry sur le lac de Constance, où il y avait déjà une liaison entre Lindau et Romanshorn en 1869, jouait un rôle particulier. À partir des années 1920, les ferries à moteur ont transporté à la fois des chemins de fer et des véhicules à moteur. L’amélioration du développement de la région du lac de Constance par les lignes de chemin de fer a réduit l’importance du trafic avec des trajets ferroviaires de l’autre côté du lac. La liaison entre Romanshorn et Friedrichshafen a existé jusqu’en 1976 et les ferries « Rorschach » et « Romanshorn » ont ensuite été transformés en ferry-boats.

Contact
Musée Suisse des Transports
Olivier Burger, Responsable de la communication d’entreprise
Tél. 041 375 74 72, olivier.burger@verkehrshaus.ch

Martin Zemp
Directeur général, Zürichsee-Fähre Horgen-Meilen AG
044 727 37 30, m.zemp@faehre.ch

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.